Un devis SEO ? Bien sûr, c’est 100 euros.

Hello à tous,

Un post juste pour m’énerver contre le monde entier, et contre moi-même surtout…. ne lisez pas si ça vous gonfle déjà.

Donc voilà, j’en suis là : vous voulez un devis SEO ?

Mais oui bien sûr, ce sera 100 euros pour voir.

 

Article sur le référencement, le web et le SEO

un devis seo ? 100euros pour voir

Un devis ? Ok, c’est 100 euros pour voir


Edit du 8 février 2016

 

Freelance, un calvaire ?

Mais Emmanuelle, pourquoi tu t’énerves, ce n’est que du business !

Oui, mais non.

Je ne sais pas si vous le savez, mais moi quand je fais un devis, quand je réponds à vos mails, quand je prends la peine de répondre à vos interrogations par téléphone, et bien je ne fais pas autre chose.

C’est ça la rude tâche d’être Freelance ou indépendante, et franchement je ne me plains pas.

 

Par contre, même si je ne réalise pas 2000 devis par semaine, j’en fais quelques-uns, et j’essaie de donner une réponse adaptée et personnalisée à chaque fois.

Bah oui.
Parce que sinon, quel serait l’intérêt de s’adresser à moi plutôt qu’à une agence ? Là-dedans, vous avez des gens qui en font par pelletées de 12, et ça débite. Après, je ne comparerai évidemment pas mon travail au leur, là n’est pas la question.

Mais revenons à nos moutons, quel est mon problème ?

Mon problème, ce sont les mecs qui viennent vous tenir la jambe pendant 1000 ans, et qui en plus se paient le luxe de vous flatter façon : « Oh, mais j’ai vu que vous aviez fait ça pour Machin, mais c’est fantastique, vous ne voudriez pas faire la même chose pour moi ? ».

Et la cordialité disparaît d’un coup lorsqu’on évoque l’aspect financier.

Normal : un indépendant, ça doit bosser gratos, c’est bien connu.

 

Il y en a même un qui m’a dit il n’y a pas longtemps :

Nous comprendrions parfaitement s’il ne vous était pas possible de donner suite à notre requête, mais ne manquerons pas pour autant de vous recommander à notre entourage pour la qualité de votre travail, que nous avons pu observer au fil du temps.

 

Non mais allô, quoi ! Mais j’espère bien que tu ne vas pas me descendre si je n’accepte pas de travailler pour toi.

 

 

Donc, le devis !

Donc, voilà, je vous réponds, j’y passe du temps – et ça c’est mon problème, ça me regarde, je n’en veux à personne – et je vous rends ma proposition.

J’ai même depuis longtemps annoncé un ordre de prix afin d’éloigner les charlatans potentiels (comme Stéphanie me l’avait suggéré en 2011… la vache, ça ne nous rajeunit pas).

Et oui oui, le prospect est toujours tout à fait partant avec les tarifs évoqués, pas de problème, continuons.

 

Référencement au résultat ?

Et bien sûr, dans la foulée, d’autres mails arrivent avec des questions très angoissées du type  :

« Je voudrais être certain que je vais être 1er sur tel mot clef, peut-on ajouter cela au contrat ? »

 

Et là, j’ai envie de vous citer Kevin direct, parce que sa remarque m’avait semblé extrêmement pertinente :

référencement au résultat

 

Et bien voilà : ça ne viendrait jamais à l’esprit de personne de demander une certification à Truffaut sur un cerisier acheté, pour être bien certain que l’arbre donnera minimum 3kgs de cerises par an.

Par contre, vous allez écouter ses bons conseils avec beaucoup d’attention :

  • sur l’exposition de l’arbre,
  • sur son arrosage,
  • sur l’engrais à utiliser si nécessaire…
  • vous allez peut-être même vous mettre à lui parler pour qu’il se développe mieux si c’est prescrit 😉 !

 

Et bien pour le référencement de votre site internet, devinez quoi ? C’est pareil.

Donc, moi non, je ne fais pas de référencement au résultat. Ou du moins, je n’ai pas encore compris que ça puisse être un bon deal pour qui que ce soit.

 

En revanche, je vais tout faire pour vous aider à améliorer votre visibilité, mais après vous avez aussi votre rôle à jouer et en êtes responsable.

Et enfin, je ne possède toujours pas Google : c’est malheureux, mais il ne fait pas ce que je veux.

 

Donc, pourquoi un devis payant ?

Oui, parce que je m’égare, là, c’est la colère, je m’en excuse.

Donc, après avoir passé un temps infini avec le prospect, que se passe-t-il selon vous ? Hé bien il m’envoie un très sympathique mail qui dit : « Elle était méga top votre propale et nous vous en remercions, mais nous avons finalement décidé de faire autrement ».

Mais non, j’plaisante. Bien sûr, il ne répond jamais.

Donc, moi je relance. Ce n’est pas que j’adore faire ça, mais enfin j’aime bien en avoir le coeur net en général.

Donc je relance par mail. Et là Ô surprise, pas de réponse.

A un moment, je vais même sans doute me fendre d’un coup de fil.

Et avec un peu de chance, je vais tomber sur une charmante secrétaire qui va me dire que non, il n’est pas possible que je rappelle à un moment où la personne en charge du projet web sera disponible, qu’il vaut mieux que je laisse un numéro de téléphone.

 

Et donc voilà, on en est toujours au même endroit : pas de nouvelle.

 

 

Une question de respect

Sérieusement, j’en ai parlé à des gens qui sont de vrais amis dans la vie, et qui me disent : « Oui, moi pour refaire ma cuisine, j’ai demandé 5 devis, et n’ai répondu qu’à celui que j’ai finalement embauché ».

Alors désolée de dire ça, mais franchement je trouve ça vraiment pas terrible personnellement : c’est juste l’illustration du peu de cas que vous faites de la personne que vous avez en face de vous.

Enfin, c’est comme ça que je vois les choses.

 

Donc, pour conclure, et tant pis pour moi si je me tire une balle dans le pied au passage, je vous l’annonce fièrement :

Toute demande de devis sera facturée 100 euros payable d’avance.

Elle sera déduite de la prestation dans le cas d’une collaboration.

 

Voilà, c’est dit. Et franchement, ça m’a fait du bien, merci.

Combien je vous dois ?

 

Allez, lâchez-vous dans les commentaires, dites-moi que j’ai tort … ou que vous êtes bien d’accord ? 😉

 

Finalement, je change d’avis

Bon, après mûre réflexion – et surtout grâce à tous les échanges en commentaires non seulement online, mais aussi offline – je pense vraiment que proposer des devis payants ne sera pas la solution ultime.

En revanche, mettre en place un process pérenne afin de ne plus perdre autant de temps dans les dérives liées aux actions commerciales, oui.

 

Je réfléchis encore à une formule simplifiée, mais en attendant, le devis restera gratuit (ce fut court quand même, avouez ^^) ?

En tout cas, un grand merci à tous d’être venus me donner vos éclairés éclairés sur la question 🙂

 

 

Allez, à dans 6 mois pour un prochain article !

 

 

47 Commentaires

  1. Erwan says:

    oui c’est bien embêtant surtout quand la personne ne répond pas pour dire qu’il travaille avec un autre.

    sinon, oui tu te tires une balle dans le pied.

    • Emmanuelle says:

      Sans doute, sans doute, j’assume (pour l’instant ^^) .

      En même temps, si le mec est déjà pas capable de m’annoncer qu’il ne veut pas travailler avec moi- quelles que soient ses raisons – ça n’augure rien de bon pour une collaboration.

      Mais bon, j’ai sans doute tort,hein…juste j’étais énervée, ça s’est vu je pense ^^

  2. Aurélien says:

    C’est marrant j’en ai discuté hier et pour le moment je vais continuer sur la gratuité. Évidemment le souci est d’essayer de déterminer rapidement les prospects qui vont me faire perdre mon temps et les éviter. Pas toujours simple.
    Tu nous diras ce que cela donne ?

    • Emmanuelle says:

      Oui, promis ^^

  3. Quensière says:

    Ben moi, je n’ai pas encore assez de client pour me le permettre. Mais promis, dès que je peux, je ne vais pas me géner… on en chie pas mal, quand même.

    • Emmanuelle says:

      Ok, tu nous raconteras ça, à l’occase ?

  4. Chouchou Et Loulou, les flammes jumelles says:

    Je comprends ton point de vue. Perso, je réalise un mini-audit SEO pour comprendre brièvement le contexte du site, la problématique du prospect. Cela relève pour moi du commercial, c’est donner pour recevoir.

    Donner envie au prospect et montrer son sérieux. Mais cela s’arrête là. Un devis est toujours gratuit pour moi. Ça fait partie des règles du jeu.

    Concernant des problématiques complexes cependant, il peut être justifié de facturer un devis car cela prend du temps forcément.

    Tout dépend en fait de ta politique commerciale. Quant aux clients qui veulent toujours du gratuit, sache que ce n’est pas la peine de perdre du temps avec eux.

    Il faut sélectionner. C’est une question de choix. J’ai préféré privilégié la qualité, à la quantité.

    • Emmanuelle says:

      Salut Chouchou et Loulou les flammes jumelles !
      Mais j’ai qui là ? Chouchou ou Loulou ?
      Bref, merci pour ton message, qui que tu sois 😉

      Sinon, oui, j’ai travaillé comme ça pendant près de 6 ans.
      Mais maintenant j’en ai ma claque des gens qui essaient juste de profiter de moi et de me paillassonner, ça me gonfle.
      On verra bien ce que ça donne à l’usage…

  5. Alf says:

    Salut Emmanuelle,

    Faire payer le devis est un exercice de prestidigitateur : tout le monde doit rentrer dans ses frais, donc il faut bien qu’à un moment donné certaines prestations soient surfacturées.

    Je parle bien sûr ici d’une situation idéale : pas de concurrents qui travaillent à perte, pas d’exilés qui paient pas ou peu de taxes, pas de caisse noire, bref pas de concurrence déloyale.

    Quant au référencement au résultat, j’avais publié un billet sur http://referenceurs.org/post/referencement-au-resultat
    Et l’actualité sémantique du référencement tend à prouver que chercher à garantir un positionnement sur un groupe de mots-clés va peu à peu disparaître au profit de concepts plus complexes.

    • Emmanuelle says:

      Hello,
      Écoute, j’ai été lire ton article, j’avoue que j’ai du mal à comprendre : un référenceur a une obligation de moyens, pas de résultats.
      Ou alors, il te joue de la flûte.
      Tu ne crois pas ?
      Et puis, ça me semble plus sain – et pérenne – de miser sur de la visibilité que sur un mot-clé…
      Mais bon, c’est mon point de vue.

  6. le juge says:

    Je fais vite je suis sur mon téléphone.

    Je comprend ta colère et j ai été pendant 10 ans du même cote de la barrière que toi et pour tout avouer je ne sais même plus combien d’heures j’ai pu passer sur les devis et les audits de pré prof – si tu veux un exemple cas sur le muscle et checke l article – ce que devrait être une presta SEO

    Chez NetBooster j’y passais la majorité de mon temps et j’étais Head of search – toute les propales grand compte je les faisais parfois ca prenait une semaine et chaque fois c était gratos.

    Maintenant. Le souci c est que faire payer la propale c est se barrer 90% des clients potentiels d entrée. Je serais toi je mettrai un procès en place plus et je ferais des propales moins perso ) tu verras tu y passeras moins de temps et ca n impactera pas les résultats.

    Sinon j ai un super tool pour passer moins de temps sur tes rapports – du coup tu pourras passer autant de temps sur les propales 🙂

    • Emmanuelle says:

      Oui, tu as sûrement raison.
      Là, j’avoue que j’ai un peu vu rouge.
      Mais oui, avec le comm de Guillaume derrière, je vais effectivement essayer de mettre un process plus juste en place…
      Merci pour ton commentaire en tout cas 🙂
      J’irai lire ton article un peu plus tard, là je file à l’apérooooo !
      Bizz from Paris

    • Emmanuelle says:

      PS : c’est quoi déjà ton tool ?
      T’as un lien steupl 🙂 ?

  7. Guillaume says:

    Même si mon domaine est un peu éloigné du tien la situation ressemble un peu à celle des gens de projet de chez nous qui demandent du temps de mes architectes pour « un avis » ou une courte révision. Ma réponse est toujours celle-ci: « La première heure est gratuite, c’est dans la mission de Conseil de ma division, au-delà on facture dans ton projet ». Dans ton cas je crois que la première demi-heure de discussion oh d’échange courriel devrait être gratuite. C’est la partie de démarchage commercial normal. Mais au-delà je me sentirais bien à l’aise de dire qu’avant d’aller plus loin, on s’entend sur un tarif pour le devis/la pré étude…
    Bises canadiennes!

    • Emmanuelle says:

      Oui, en effet…
      C’est pas bête du tout ce que tu me dis, toi, dis donc !
      Je vais déchauffer d’abord puis essayer de mettre en place une autre façon de fonctionner 🙂
      Un grand merci à toi pour ton commentaire et des gros bizouxx from Paris by night

  8. Thomas Bart says:

    Salut,

    Plusieurs réflexions :

    Faire payer un devis, c’est à contre courant de ce qui se fait partout. Sache que c’est encore pire pour certains dossiers dans secteurs où pour un appel d’offre tu peux avoir bosser des semaines, faire des oraux, …

    Il y a deux cas de figure :
    – La prestation simple où je pense que la réponse la plus simple est d’avoir un catalogue de prix. C’est simple, le mec veut un truc, c’est tant et basta. Pas besoin de réfléchir pendant des heures.
    – Dans le cas de figure d’une prestation plus complexe, je suis d’accord avec le point de Guillaume. Perso, je propose une étude simple, pas chère où j’analyse avec soin le problème du client, je passe plusieurs heures dessus. Le client à la fin a une analyse complète de la situation, de ce que je pense qu’il faut faire pour améliorer la situation et une proposition commerciale. C’est pédagogique et et c’est complet. Le client qui me dit qu’il ne peut pas lâcher quelques centaines d’euros pour une étude, ben, autant dire, que ce n’est pas la peine car de toute façon, c’est un crevard.

    Mais sincèrement, je pense qu’il faut trouver une méthodologie autre que de faire payer le devis car c’est sûr qu’avec cette technique, tu seras perdante.

    • Emmanuelle says:

      Hello Thomas,
      Et merci d’être venu par ici 🙂
      Oui, je pense que vous avez raison en fait…
      Bref, je réfléchis à comment mettre en place quelque chose dans ce genre-là.
      ++ et merci

  9. Alexandre Santoni says:

    Les agences sont confrontées exactement au même problème, ce n’est pas la question freelance ou non. 😉

    Le devis payant ce n’est pas du tout une bonne idée. D’ailleurs, comme Thomas ou Guillaume le dise, il ne faut pas faire payer un devis mais une analyse. Et déjà c’est tout autre chose, le devis est gratuit, pas la prestation d’analyse / audit. Ca peut s’appliquer dans certains cas.

    Ensuite, je pense que c’est une question de sentir le client et de lui donner un maximum d’information (fourhcette de prix, fonctionnement) avant de passer des heures sur un devis. J’en suis arrivé là et j’en reste là de mon coté. Par contre, des devis qui ne passeront pas, des gens qui viennent gratter de l’informations ou qui demande 50 devis à 50 personnes différentes (pour au final être complètement perdu), ça arrivera tout le temps. D’où tout l’objectif d’arriver à cerner la demande de devis, nous vers le client et inversement.

    Mais trouver le meilleur compromis reste un vrai exercice de style.

    • Emmanuelle says:

      Oui, tu as parfaitement raison de le souligner pour l’agence – je pensais plus à celles qui ont beaucoup de salariés dont certains dédiés à la prospection.
      Mais décidément, je dis beaucoup d’âneries dans cet article, j’avoue que la colère est mauvaise conseillère ^^

      Sinon, depuis hier, je réfléchis en effet à proposer une grille tarifaire très simplifiée, histoire de gérer le plus gros…
      Je vous tiens au courant dès que j’arrive à pondre quelque chose qui me semble juste.

      En tout cas un grand merci pour les conseils !

  10. Laurent Bourrelly says:

    Je me range aussi du côté des avis contre le devis payant.
    Même si on peut comprendre la légitimité de tes arguments, tu seras en compétition avec tous les autres qui n’auront pas cette pratique.
    Puis je ne sais même pas si c’est légal en fait ?!

    Arrange toi plutôt pour optimiser la création du devis.
    Pour ma part, je ne dois pas y passer plus de 45 min.
    Je passe 30 minutes au téléphone avec le prospect et 5 à 15 minutes pour affiner le devis écrit.
    La partie écrite est préparée par mon assistante, à qui j’ai transmis un fichier audio avec mes notes.

    • Emmanuelle says:

      Mouarf, une assistante qui retranscrit tes notes, quelle classe !
      Mais oui, je pense que vous avez tous globalement raison, je crois que c’est clair.
      Il ne me reste « plus qu’à » formaliser tout ça pour en faire une offre cohérente… et qui me corresponde.
      J’y réfléchis 🙂 !

  11. Didier says:

    Hello,

    C’est peut-être un tout petit peu aggressif commercialement parlant, mais rien ne t’empêchera de donner l’URL de ce post au prospect étonné par ta démarche. Ca peut marcher.

    Je me rappelle de l’époque (pas si lointaine) où je vendais du SEO, et je passais aussi (malgré automatisations diverses) beaucoup de temps en avant-ventes infructueuses. J’ai même une agence qui m’a appelé 5 ou 6 fois pour me demander de les aider à monter des dossiers clients, et qui ne m’a jamais donné de suite.

    Bref, t’as raison, pète-leur les genoux.

    • Emmanuelle says:

      Huhuhu, bon je me suis calmée entre temps…
      Et je pense vraiment que je vais essayer autre chose quand même 🙂
      Mais merci pour le soutien

  12. Christian Méline says:

    Les devis… Comme tout le monde, je déteste boser pour rien.
    Je fixe toujours un rv teléphonique par mail, ça élimine le plus gros des demandes bidons.
    Ensuite, ces temps-ci, il y a qq demandes de devis pour obtenir des prêts bancaires où le formalisme m’agage; en principe je zappe…
    Ceux qui restent bah… oui, on travaille souvent pour rien, parfois même ce sont des sous-marins, mais c’est un passage obligé.
    Cela étant, si tu demandes quelque chose d’insolite à un prospect et qu’il te le fait, c’est en principe un vrai prospect…

    • Emmanuelle says:

      Des prêts bancaires ? Mais heu… heing ?
      Sinon, oui, l’idée c’est d’essayer de trouver une solution pour perdre le moins de temps possible avec les sous-marins et autres fakes…
      J’y réfléchis ! 😉

    • Christian Méline says:

      Pour les prêts bancaires : pour monter leur boite, si les personnes ont besoin de prêts elles ont besoin de devis… du coup, elles font le tour des prestataires pour obtenir lesdits devis…

    • Emmanuelle says:

      Ah ok, je vois mieux ^^

  13. Damien says:

    Salut,
    Je comprends bien ta rage et perso j’ai décidé de faire beaucoup plus simple, je ne prends aucun client comme ça il n’y a aucun problème, pas de pertes de temps, pas de frustrations, pas de mauvaises surprises et je peux me focaliser sur la seule chose qui rapporte vraiment de l’argent la monétisation de mes sites…..
    Bon courage dans ta démarche.

    • Emmanuelle says:

      Certes, certes…
      C’est une autre façon de travailler.
      Perso, ça ne me nourrit pas assez : j’aime trop le contact humain.
      Mais c’est une autre façon de faire, c’est clair.
      Merci d’être viendu par ici en tout cas 🙂

  14. Daniel says:

    C’est marrant parce que j’ai +/- le même mode de fonctionnement que toi : je bichonne mes clients, je suis soigneux sur le devis, je passe du temps dessus pour que ce soit « comme j’aimerai le recevoir ».
    Alors, oui ça nous bouffe du temps et on n’est pas toujours récompensé pour ce temps passé et pour la passion que l’on met dedans. En gros, ça fait chi** !
    Et je pense que ton souci vient (en partie) de là. Je me trompe peut-être, tu me diras.

    Mes solutions :
    1/ Je ne lâche pas un chiffre tant que je n’ai pas un cahier des charges rempli. Et quand je dis rempli, c’est pas avec 3 phrases à 2 balles.
    2/ Je n’ai pas la fibre commerciale (à vrai dire, ça me saoule), je suis une quiche pour ce qui est des relances et une bille pour la prospection.
    Comme disait le philosophe Dirty Harry, « Sage est l’homme qui connait ses limites ». J’ai donc délégué tout ce boulot à une prestataire externe.

    Pourquoi ?
    – je ne perds pas mon temps avec ce que je n’aime pas faire
    – je me concentre sur ce que j’aime et seulement là-dessus
    – depuis, je vis serein, détendu et j’ai le poil soyeux

    Résultats ?
    – CA 2015/2014 : + 197%
    – tension nerveuse : 12/4
    – Gamma GT : inavouable

    Gouuuuze Fraba !

    • Emmanuelle says:

      Et merci Dirty Harry !
      Oui, c’est une bonne option effectivement de déléguer cette partie.
      Mon souci vient surtout de ce que je n’apprécie que très moyennement qu’on se moque de moi.
      Après, le reste relève en effet beaucoup d’un problème de méthodologie.
      J’en ai bien conscience, je réfléchis à améliorer ça rapidement 🙂

  15. Jérémie says:

    – Traiter ses prospects de bâtards est le meilleur moyen de ne pas en avoir. Si tes prestations m’intéressent, je peux très rapidement tomber sur ce post… et là… ciao !

    – Faire payer ses devis est le meilleur moyen de ne pas avoir de demandes de devis. Ton plombier fait payer ses devis ?

    Après, tu fais comme tu veux 🙂

    Bises

    • Emmanuelle says:

      Hello Jérémie,
      Mais c’est sympathique de te voir par ici 🙂

      Alors… c’est un peu réducteur de limiter l’article à ça, non ?
      Je trouve extrêmement agaçant d’avoir un mec qui trouve très bien ton numéro pour te harceler à te poser 2000 questions, et qui ensuite t’évite soigneusement quand il s’agit de donner une réponse.
      Quelle qu’elle soit.
      J’ai sans doute tort mais c’est comme ça.

      Après, compare avec un plombier si tu veux, pas de problème.
      Quand il s’agit d’une prestation de conseil avec une réflexion derrière – et du temps passé – j’estime que la question peut réellement se poser.
      Tu ne crois pas ?

      Bises

  16. seo40 says:

    Je pense qu’il faut faire une différence entre un devis et un audit .
    Le devis peut être rapidement mené après une petite étude des actions à mener; il permettra de définir le cout chiffré de la prestation ( audit + SEO ).
    L’audit reflète plus d’une analyse complète; réalisé pour déceler les points faibles, il peut devenir gratuit si un accord de prestation est conclu ou alors payant s’il est réalisé seul.

    SEO40

  17. Emmanuelle says:

    Heu… ben oui.
    Tu fais bien un devis pour un audit aussi, non ?
    Ou je n’ai pas compris ce que tu voulais dire ?

    • seo40 says:

      Oui un devis pour un audit comme un devis pour une prestation.
      Le devis ne doit pas à mon sens être payant; il doit simplement permettre au demandeur d’avoir une estimation chiffrée en cout avec une correspondance du travail effectué.

    • Emmanuelle says:

      Certes 😉
      Après, ce n’est pas exactement ça l’objet du problème : c’est plus la gestion du prospect qui devient chronophage.

  18. Mitsu says:

    Comme tout le monde je pense que c’est trop risqué de faire payer le devis mais je comprends totalement la frustration.

    Pour raconter ma vie, je me met peu à peu au freelance, j’aimerais devenir indépendant comme toi un jour du coup je met beaucoup d’espoir à chaque demande de contact. Le problème étant effectivement que personne ne réponds, je ne sais même pas la raison qui fait que ça ne marche pas. Le pire de tout une demande de devis, un premier contact téléphonique, puis un second et un rdv physique, ou j’ai pris 2h à faire un pré audit, 4h à le présenter dans les locaux de l’entreprise. Tout le monde était très content puis plus la moindre nouvelle, même pas un « non merci ». Enfin, c’est la vie :/.

    • Emmanuelle says:

      Ben je ne vais certainement pas t’en vouloir de raconter ta vie, hein, j’ai fait quoi là, selon toi ^^

      Plus sérieusement, oui, c’est extrêmement frustrant, mais toutes les conversations que j’ai eues suite à cet article m’ont fait prendre conscience que c’est surtout à moi d’adapter ma façon de fonctionner.

      Et d’éviter tant que faire se peut de perdre mon temps, en proposant par exemple (comme Guillaume le suggérait), si cela s’éternise trop, d’établir une pré-étude, mais payante cette fois.
      Enfin, quelque chose dans ce goût-là, je n’ai pas encore tout à fait finalisé le process…
      Quoiqu’il en soit, tout le mode a l’air raccord pour dire que ce n’est pas simple 😉

      Et pour ton pré-audit, c’est rageant, mais dans ce cas, c’est un peu particulier, ça peut prendre plus de temps avant d’aboutir.
      Relance encore maybe ?
      Courage en tout cas !

  19. Etienne Lesaffre says:

    Bonjour,

    Personnellement, je fais un appel avec le prospect. Je lui fais ensuite rédiger par mail sa demande avec un « cahier des charges ». Je mets entre guillemets parce que c’est en fait sa demande bien formulé avec ses objectifs, son idée de budget, les moyens humains et matériels qu’il possède (la rédaction par exemple), et ainsi de suite. Si je n’ai pas tout ça, je ne présente pas de devis car je sais que ca sera à perte. Ca me réussit plutôt bien 🙂

    • Emmanuelle says:

      Ah oui, c’est pas mal ça aussi, je le note 🙂
      Mais dans les cas présentés ici, ça n’aurait pas changé grand-chose malheureusement je pense, car j’avais déjà un cahier des charges assez complet et un budget…

  20. pascal says:

    C’est une triste réalité. ce temps perdu a écrire des mails répondre au téléphone comme vous dites. On a l’impression que le web est gratuit… souvent je dis à mes client que j’aimerai bien que le pain soit gratuit et j’entends dire le boulanger. vous avez des miettes par terre, n’hésitez pas, ça m’évitera de balayer ce soir.

    • Emmanuelle says:

      En fait oui, ça fait partie du jeu.
      L’idée maintenant, c’est de réussir à border ça correctement, y passer un temps à peu près défini à l’avance.
      Bon, c’est en cours de test 😉

  21. Poulet says:

    J’adore le parallèle imagé sur Jardinland et l’engagement sur le nombre de cerises, c’est vraiment ça 🙁
    Très bon article qui fait réfléchir sur la condition du consultant SEO et de l’engagement au résultat.

    • Emmanuelle says:

      Merci 🙂
      Et oui, moi aussi j’ai beaucoup aimé ce parallèle (c’est de Kévin, hein).

  22. Ramenos says:

    Je découvre cette page que maintenant. Tu sais quoi ? Ca ne me choque et ça a du sens. Par contre en Amérique du Nord, ça passerait sans problème, à condition que ton devis soit + précis que 5h de recherche de mots clés et 10h d’optimisations techniques 🙂

    • Emmanuelle says:

      Non mais on est bien d’accord !
      Mais en l’occurrence, pas mal d’eau a coulé sous les ponts et depuis j’essaie plutôt d’appliquer le conseil de Guillaume « 1ère heure gratuite, au-delà on facture dans ton projet ».
      Bon, ça ne plait pas toujours forcément, j’avoue, mais je perds moins de temps c’est déjà ça 🙂

Trackbacks/Pingbacks

  1. Et vous, vous les facturez vos devis de SEO ? | Référencement news - […] D’où cet article, où j’explique pourquoi j’ai décidé de facturer les devis : http://www.numastickwebfactory.fr/un-devis-seo-bien-sur-cest-100-euros/ […]

Laissez-moi un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *